UMR EFTS
Education, Formation, Travail, Savoirs  MA122

Accueil EFTS > Revue Les Dossiers des Sciences de l'Education

DSE 39 - Apprendre des interactions de soin

Numéro coordonné par Joris Thievenaz & Dominique Broussal


Plaquette de présentation

Ce numéro thématique propose d’étudier les échanges en milieux de soin comme des situations source d’apprentissage et d’expérience pour ceux qui les vivent et les co-produisent : les patients et les soignants.
Les approches relevant du champ de l’éducation et de la formation permettent d’étudier les échanges en milieux de soin comme des situations potentiellement source d’apprentissage et d’expérience pour ceux qui les vivent et les co-produisent : les patients et les soignants.
Ce numéro abordera les formes d’activités et d’apprentissages qui se réalisent sur le terrain du soin, notamment à l’occasion de situations mettant en présence au moins deux sujets cherchant à se comprendre, et à agir pour, sur ou avec l’autre. L’étude des interactions permettra de questionner les dynamiques expérientielles et formatives qui s’opèrent chez les acteurs.
Quatre types d’axes de recherche seront abordés : 1) La compréhension de la nature des apprentissages qui surviennent durant les interactions de soins (l'apprentissage ouvrant ici sur une diversité d'entrées : négociation des places, rapport de domination, émancipation, coproduction et légitimation des savoirs, etc.) ; 2) L’étude des conditions et des configurations situationnelles qui rendent possible ou au contraire inhibent ces processus ; 3) La présentation des dispositifs méthodologiques permettant d’observer le travail langagier en situation réelle ainsi que les outils de traitement des données qui peuvent être opérationnalisés dans une démarche orientée formation ; 4) L’analyse des enjeux pédagogiques et didactiques qui se dégagent de l'étude de ces apprentissages, ainsi que la façon dont ils peuvent orienter l'élaboration des dispositifs d’accompagnement, de formation, de recherche-intervention.


Le rôle déterminant et méconnu des conversations soignant-patient au cœur des interactions de soin
Thierry Piot

Dans les métiers adressés à autrui -dont font partie les métiers du soin- les interactions entre un professionnel et un bénéficiaire sont centrales dans le service rendu. A partir du cadre théorique de l’analyse de l’activité et une enquête par observation et entretiens dans un service hospitalier, sont mis en évidence le rôle multi-fonctionnel des conversations entre soignant et soigné dans une logique de caring. Ces conversations, souvent peu prises en compte sont pourtant stratégiques pour favoriser la coopération du patient au soin global dont il devient coproducteur.

Mots-clés : Conversation, soin, soignant, patient, interactions


La consultation préanesthésique en chirurgie ambulatoire : contexte d'émergence de savoirs professionnels allochtones
Dominique Broussal

Instaurée en 1994, la consultation préanesthésique répond à des enjeux en termes de prévention, de protection et de perception du risque. Si elle sollicite l'expertise médicale des professionnels, elle les confronte aussi à des difficultés auxquelles ils n'ont pas été préparés lors de leur formation : établir un lien de confiance dans un temps court, s'assurer que les patients aient une compréhension suffisante des informations transmises. Le présent article s'intéresse aux savoirs allochtones construits par ces praticiens, i.e. qui s'écartent de leur champ de compétences ou qui relèvent d'une épistémologie dont ils ne sont pas familiers. S'inscrivant dans le cadre d'une recherche-intervention, la démarche de recherche mobilise une méthodologie d'auto-confrontation croisée.

Mots-Clés : Consultation, confiance, savoirs, interaction, recherche-intervention


Interactions tutorales et opportunités d’apprentissages en situation de soin : le cas de la formation professionnelle des Techniciens en Radiologie Médicale
Vanessa Rémery et Isabelle Durand

Cet article contribue à l'étude des conditions à partir desquelles un tuteur peut créer des opportunités d’apprentissage pour le stagiaire qu’il forme dans le cadre d’interactions tutorales en situation de soin. En prenant appui sur un exemple portant sur la formation professionnelle des TRM, issue de l’observation vidéo-ethnographique d’un examen en radiologie conventionnelle à l’hôpital, nous dégageons trois formes d’intervention tutorale qui rendent compte de la dynamique locale de collaboration tuteur/stagiaire dans la situation de soin et des médiations tutorales mises en œuvre. Une modélisation de la trajectoire des formes d’intervention du tuteur est proposée soulignant a) les reconfigurations de l’espace interactionnel et des formats de participation à l’activité, b) trois configurations tutorales se déployant sur le registre du « faire avec », « laisser faire » et « faire à la place ». Ces configurations constituent des ressources possibles à l’aménagement formatif de situation de travail mettant en évidence des modalités par lesquelles un tuteur peut introduire de la variation dans une situation de travail pour favoriser le potentiel d’apprentissage de celle-ci.

Mots-clés : tutorat, apprentissage, interactions, configurations, radiologie


L’observance à l’épreuve du soin éducatif : la posture de patient-réflexif en question
Marine Do et Colette Bissières

La rupture dans la vie d’une personne, provoquée par la maladie chronique peut rendre difficile l’observance des recommandations médicales. Nous pointons ici l’intérêt d’accompagner les patients dans une posture réflexive au regard des situations vécues pour favoriser des prises de décisions adaptées à leur état de santé. Cette étude exploratoire a permis dans le cadre d’un pluralisme méthodologique (questionnaires et récits de vie de patients, observations et entretiens de soignants) de repérer la manière dont les patients sont amenés, dans la relation de soin, à assumer la responsabilité de la prise en charge de leur maladie. Les résultats soulignent en particulier que les soignants sont peu attentifs aux expériences vécues des patients, insuffisamment questionnés sur leur façon d’agir avec leur maladie, ce qui témoigne du pas à franchir pour intégrer cette approche dans les programmes d’éducation thérapeutique.

Mots clés : maladie chronique, expérience, observance, patient-réflexif, relation de soin.


Les situations d’apprentissages réciproques (le cas de la consultation médicale)

Joris Thievenaz

Cet article propose d’introduire la notion de « situation d’apprentissage réciproque » pour désigner les espaces d’activité dans lesquels s’opère un enrichissement de l’expérience de part et d’autre de l’interaction. Le cas de la consultation médicale est convoqué en tant qu’exemple prototypique des situations dans lesquelles deux sujets (l’un professionnel et l’autre usager) co-élaborent de nouvelles connaissances opératoires en interagissant avec autrui. Une étude de cas issue d’un service spécialisé dans le traitement des maladies rares permet d’interroger les transformations qui s’opèrent des deux côtés de la relation de soin. Référence est faite pour cela à la théorie de l’enquête de John Dewey, selon une approche par l’analyse de l’activité des sujets en situation d’action.

Mots-Clés : Apprentissages réciproques, Situation d’interaction, Co-construction de l’expérience, Théorie de l’enquête.


De l’usage souhaité à l’usage effectif : le hiatus de la transmission des savoirs de médecins généralistes à destination des patients chroniques
Marianick Pichon

Cet article analyse la façon dont médecins généralistes et patients cardiovasculaires font face à la difficulté suivante : transformer de manière durable certains éléments de leur mode de vie afin qu'il soit plus adapté à leur maladie. Basé sur des entretiens semi-directifs et des observations de consultation, ce travail s'attache à saisir le double rapport de la question éducative, entre savoirs et connaissances liés à la maladie et diversité sociale des patients. Certains médecins, convaincus d'autonomiser leurs patients, renforcent le paradigme directif, de manière bien involontaire. Ce résultat met en exergue la nécessité de mieux former les soignants à la dimension éducative de leur travail.

Mots-clés : Relation thérapeutique,anthropo-didactique, maladie chronique, théorie des situations


Recherche d’une méthodologie d’observation et d’analyse de la relation patient/soignant dans les ateliers d’Éducation thérapeutique
Authier David

La prise en charge des patients souffrant de maladie chronique ne peut plus être seulement « technique », elle doit également se doter d’un volet éducatif. Des études ont montré que nombre de soignants perçoivent des difficultés dans la mise en place des programmes d’Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) (Berger et al., 2009). En effet, la relation au patient se trouve modifiée par cette approche thérapeutique, elle impose au soignant un positionnement professionnel différent requérant de nouvelles compétences.
Il nous a semblé intéressant, dans le cadre d’une recherche, d’interroger les conceptions des différents protagonistes, qu’ils soient soignants ou patients, et d’observer le « fonctionnement » d’ateliers d’ETP. Cette étude a été réalisée dans deux milieux socio-culturels différents : le département du Cher et le département de l’île de La Réunion. Si cette recherche a donné des résultats intéressants pour ce qui concerne l’étude comparée des conceptions des patients et des  soignants (Authier & Berger, 2015), nous nous proposons de nous focaliser sur la partie qui concerne la méthodologie mise en place dans l’observation didactique et pédagogique des ateliers d’ETP.
Nous avons fait le choix d’adopter une approche évaluative de type mixte (Creswell & Plano Clark, 2006) : QUAL (quan) ; c’est à dire une intégration de méthodes quantitatives dans une méthodologie qualitative majoritaire. Notre approche est clinique car les sujet sont étudiés dans leur « singularité historique et existentielle » (Muchielli, 2004, p. 19).
Nous voulions caractériser les interactions en ateliers entre les patients et entre les patients et les soignants. Nous voulions également identifier les formes d’apprentissages, la nature des savoirs mobilisés et les processus didactiques ou pédagogiques mis en jeu. L’objectif de ce travail étant méthodologique car il a permis d’aboutir à une grille d’observation et d’analyse des ateliers d’ETP, grille qui pourrait être utilisée par les soignants en formation initiale ou continue pour qu’ils puissent questionner leurs pratiques.
Nous avons observé 13 ateliers dans les deux départements. Nous avons mis en place une grille d’observation s’appuyant sur des données issues de cadres pédagogiques, didactiques et liés à la littératie en santé.
Les résultats sont très encourageants car notre méthodologie permet de nommer des éléments constitutifs des interactions présentes au sein des ateliers d’ETP et ainsi permet aux soignants de prendre du recul vis-à-vis de leurs pratiques et engager éventuellement un processus évolutif. Nous avons, par exemple, proposé une classification très simple des différents types d’ateliers observables.

Mots-clefs : Education thérapeutique ; didactique ; méthodologie qualitative

VARIA
La classe: un lieu de socialisations multiples
Céline Delcroix

Notre propos est de rendre compte du système interactionnel de la classe par l’analyse des interaction individualisées des filles et des garçons du cycle 3 de l’école primaire. Notre volonté est de questionner la catégorisation binaire les filles « sages » versus les garçons « turbulents » avec un public scolaire contextualisé. Les interactions au sein de la classe se développent autour de deux axes : le rapport au savoir et le rapport aux autres dans des proportions égales. Et, à la présence significative des garçons dans la compétition scolaire répond un système interactionnel tout aussi actif des filles mais fortement invisibilisé. Nous avons choisi d’analyser nos données par un croisement du rapport de sexe, de classe et de la performance scolaire afin de mieux saisir comment se construit la relation au savoir pour des élèves éloignés de la forme scolaire.

Mots clefs : interactions individualisées - savoir - socialisation - rapports sociaux de sexe et de classe.

VARIA
Problématisation et dispositif d’enseignement/apprentissage
Agnès MUSQUER

Cet article de catégorie empirique porte sur la conception de dispositifs d’enseignement/apprentissage par les enseignants. Lors de cette étude, nous tenterons de montrer en quoi un dispositif d’enseignement/apprentissage pourrait être porteur de problématisation. Nous présenterons, à cet effet, le travail d’élaboration et de conduite d’un apprentissage mené par une étudiante de Master 2 concernant la comparaison et le rangement des longueurs au CE1. Nous dégagerons des données relatives à la conception de la séance et également des données issues des interactions entre les élèves. Nous effectuerons une analyse de ces données en les confrontant au cadre théorique mobilisé afin de dégager plusieurs exigences pouvant caractériser un dispositif de problématisation.

Mots-Clés : Inducteurs de problématisation, losange de problématisation, obstacles épistémologique et didactique, dispositif de problématisation


 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page