UMR EFTS
Education, Formation, Travail, Savoirs  MA122

le 1 juin 2017
14h

La simulation pleine échelle et le débriefing des compétences non-techniques en anesthésie-réanimation. Contribution à la construction d'un référentiel de formation de formateurs

Soutenance de thèse de Bruno Bastiani
sous la direction Bernard Calmettes et Vincent Minville

Composition du jury :

- Line Numa-Bocage, PU, Université de Cergy-Pontoise, rapporteur
- Patricia Remoussenard, PU, Université de Lille 3, rapporteur
- Bernard Fraysse, PU émérite, ENFA, Toulouse
- Raquel Becceril-Ortega, MCF, Université de Lille 3
- Vicky LeBlanc, associate professor, Université d’Ottawa
- Bernard Calmettes, MCF-HDR, Université de Toulouse Jean Jaurès, co-directeur
- Vincent Minville, PU, Université de Toulouse 3, co-directeur


Résumé :

La formation par simulation dans le champ de la santé a pris son essor il y a une dizaine d’années en France, notamment en anesthésie-réanimation. Dans cette thèse, nous portons intérêt aux pratiques pédagogiques qui étayent ce dispositif et plus particulièrement au débriefing qui constitue l’axe central pour la conceptualisation de l’action, au regard de la didactique professionnelle (Pastré, 1999). Dans sa forme pleine échelle, la simulation vise à travailler des compétences techniques associées à des compétences dites non techniques (communication, leadership, émotions, …).

Pour approcher les pratiques des formateurs dans le débriefing portant sur la construction des compétences non techniques, nous avons d’abord réalisé une enquête exploratoire auprès de formés puis nous avons mis en place un programme de recherche en trois phases : phase 1 - observations filmées à visée heuristique, phase 2 - observations filmées et entretiens d’auto confrontation en France et au Canada, phase 3 - focus groups avec des formateurs. Nous montrons, par l’analyse des données recueillies, que le passage de l’expertise professionnelle en anesthésie-réanimation à la posture de formateur dans le cadre d’un débriefing présente certaines difficultés. Nos résultats permettent alors d’appuyer des propositions pour accompagner un changement dans les pratiques des formateurs grâce à l’élaboration de la structure conceptuelle du débriefing, à la construction d’un référentiel de formation de formateurs et à un type d’artéfact cognitif pouvant soutenir le débriefing.

Lieu(x) :
Université Toulouse - Jean Jaurès
salle D29, Maison de la recherche

 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page