UMR EFTS
Education, Formation, Travail, Savoirs  MA122

le 16 novembre 2016
14h

Usages numériques informels des enseignants du primaire et contribution à leur développement professionnel

Soutenance de Dima Hanna

sous la direction de Séraphin Alava

Membres du jury :
Mr Ahmed CHABCHOUB, Professeur des Universités, Université de Tunis, rapporteur
Mr Thierry KARSENTI, Professeur des Universités, Université de Montréal, rapporteur
Mme Hélène BEZILLE, Professeur des Universités, Université Paris Est Créteil
Mr Jean-François MARCEL, Professeur des Universités, Université Toulouse Jean Jaurès
Mr André TRICOT, Professeur des Universités, Université Toulouse Jean Jaurès
Mr Cédric FLUCKIGER, Maître de conférences, Université de Lille 3


Résumé :

Les nouvelles exigences de l’Education Nationale imposent aux enseignants de s’engager dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel et ce tout au long de leur carrière. Ce concept est d’ailleurs très présent dans les débats professionnels et scientifiques. Le développement professionnel des enseignants est un processus qui peut se déployer dans la sphère privée par un travail personnel. Ce travail bénéficie depuis une quinzaine d’années de l’émergence du numérique et de ces outils. Le numérique irrigue désormais toutes les sphères professionnelles et le métier de l’enseignant n’y échappe pas. De nouvelles possibilités d’accéder à des ressources numériques ouvrent de nouveaux « espaces de savoir » et de nouvelles modalités d’apprentissage aux enseignants.

Ce travail de thèse tente de décrire et de comprendre de quelle manière les usages numériques informels peuvent produire des situations d’apprentissage, de collaboration et de ce fait participer au développement professionnel des enseignants du primaire et plus spécifiquement ceux de la Haute-Garonne. Afin de répondre à cette problématique, une méthode mixte, quantitative et qualitative, a été mobilisée.

Les résultats obtenus démontrent une interrelation entre les usages numériques dans la sphère privée des enseignants et les indicateurs liés au processus du développement professionnel. Hors de l’établissement, c’est-à-dire lors des séquences les moins identifiables de son travail, l’enseignant continue d’agir en professionnel : il s’informe, prépare, réfléchit, fabrique, échange sur l’acte d’apprentissage et d’enseignement. Ces procédures numériques que nous décrirons sont des leviers de professionnalisation et de structuration des compétences.

Mots clefs : Usages numériques, développement professionnel, apprentissage, enseignant de primaire.


Lieu(x) :
Université Toulouse - Jean Jaurès
D31, MDR

 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page