UMR EFTS
Education, Formation, Travail, Savoirs  MA122

le 29 novembre 2016
14h

LES APPRENTISSAGES PROFESSIONNELS DES ENSEIGNANTS Le cas d’une formation hybride d’enseignants du 2nd degré se spécialisant pour scolariser des élèves en situation de handicap.

Soutenance de Fatiha OTMANI TALI

sous la direction de Jean-François Marcel et Audrey Murillo

Membres du jury :
Chantal AMADE-ESCOT, Professeur émérite, Université de Toulouse Jean Jaurès
Philippe DESSUS, Professeur des Universités, ESPE de Grenoble, Université Grenoble Alpes, Rapporteur
Jean-François MARCEL, Professeur des Universités, Université de Toulouse Jean Jaurès
Audrey MURILLO, Maître de Conférences, ENSFEA, Université de Toulouse
Jean-Luc RINAUDO, Professeur des Universités, Université de Rouen, Rapporteur
Bernard WENTZEL, Professeur des Universités, IRDP, Neuchâtel, Suisse

Résumé :

Cette thèse, s’inscrivant dans une approche sociocognitive, étudie l’apprentissage professionnel dans une formation d’enseignants du 2nd degré se spécialisant pour scolariser les élèves en situation de handicap. Son objectif est de montrer que l’enseignant en formation de spécialisation construit des savoirs professionnels dans l’interaction sociale en présentiel et en ligne avec ses pairs par le biais d’outils du dispositif hybride, en particulier à travers un carnet de bord en ligne. Notre cadre théorique mobilise les théories de l’apprentissage professionnel. La construction sociale des apprentissages prend en compte l’importance de l’environnement social, culturel et la place de l’individu dans la construction des savoirs, tout en mobilisant les interactions via différentes modalités. Les savoirs professionnels peuvent être mobilisés par l’enseignant et repérés en tant que savoirs énoncés dans le carnet de bord en ligne, en tant que savoirs perçus par l’évolution du niveau du sentiment d’efficacité professionnelle (SEPro) et en tant que savoirs constatés dans les pratiques enseignantes d’adaptation en classe et hors la classe. À partir d’une méthodologie mixte, cette recherche présente les résultats d’une enquête menée auprès de cinq enseignants du 2nd degré poursuivant une formation de spécialisation (2CA-SH) dans un contexte hybride à l’ESPE de Toulouse. Une comparaison est conduite en parallèle sur l’évolution du niveau de SEPro avec un groupe d’enseignants suivant la même formation en présentiel (n= 24) et un groupe sans formation (n =58). L’analyse des éléments empiriques montre que les interactions en ligne et présentielles entre pairs permettent de construire des savoirs professionnels relatifs aux gestes d’adaptation et à la connaissance des élèves et que ces savoirs se diversifient sur l’année. Les savoirs construits sont mobilisés dans leur SEPro, leurs pratiques et dans l’élaboration du carnet en ligne. La mise en relation de la nature des savoirs professionnels et des processus de construction à l’œuvre (apprentissage social) permet de mettre au jour les processus privilégiés par les enseignants interagissant entre pairs en présentiel et en ligne et de proposer un modèle de l’apprentissage social en contexte de formation hybride.

Mots clés : apprentissages professionnels, dispositif hybride, interactions sociales, sentiment d’efficacité professionnelle, inclusion.


Lieu(x) :
Université Toulouse - Jean Jaurès
salle D29, MDR

 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page