UMR EFTS
Education, Formation, Travail, Savoirs  MA122

le 1 décembre 2017
14h

Les trajectoires de positionnements sur les différentes approches agroécologiques d'apprenants en formation agricole incluant un module d'agroécologie.

Nathalie Frère soutiendra sa thèse

sous la direction de Laurence Simonneaux

Membres du jury :

M. JEAN MARC LANGE, professeur des universités, Université de Montpellier
M. PAUL OLRY, professeur des universités, AgroSup Dijon
Mme MICHELE DELL'ANGELOSAUVAGE, professeur des universités, université de Paris Est Créteil
M. ALFREDO LESCANO, maître de conférences, ENSFEA
M. JEAN-PIERRE SARTHOU, professeur des universités, INRA
Mme LAURENCE SIMONNEAUX, professeur des universités, ENSFEA

 

Résumé :

Enseigner l’agroécologie signifie intégrer autant que possible la pluralité, la complexité et l’instabilité de savoirs controversés entre plusieurs approches de l’agroécologie. Nous appréhendons cet enseignement dans le cadre de la didactique des Questions Socialement Vives. Nous abordons l’agroécologie par ses questionnements : quels sont les problèmes prioritaires à résoudre ? Quels espace et temporalité apparaissent pertinents pour la construction d’agroécosystèmes ? Comment prendre en considération les dimensions écologique, sociale et humaine et quelles pratiques cohérentes y adosser ? Apprendre l’agroécologie revient entre autres à vivre des changements dans ses positionnements sur les différentes approches agroécologiques et à dessiner sa propre trajectoire. 

Nous essayons de répondre à ces questions en proposant une représentation schématique des différentes approches de l’agroécologie. Nous analysons les discours de six apprenants ayant suivi un module d’agroécologie inclus dans une formation agricole à l’aide d’un cadre d’analyse de l’argumentation adapté au contexte des controverses. Nous présentons la diversité des trajectoires de changements de positionnements sur les différentes approches agroécologiques, la complexification de l’argumentation qui s’est déployée et l’évolution desprojets d’installation. Nous en déduisons des effets du module d’agroécologie. Nous retenons l’intérêt d’une diversité didactique, la pluralité des profils des apprenants, des formateurs, des approches de l’agroécologie et de leurs controverses, des acteurs visités, sans exclure les nécessaires apports disciplinaires notamment sur la conservation des sols correspondant à un besoin d’apprentissage des apprenants.

Mots clés : questions socialement vives, agroécologie, formation agricole, positions, argumentation


Lieu(x) :
ENSFEA, salle 3

 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page