UMR EFTS
Education, Formation, Travail, Savoirs  MA122

Accueil EFTS > Thématiques de recherche

Phénomènes didactiques

Responsables : Nicolas Hervé et Lionel Pelissier


L’entrée 1 se caractérise principalement par des analyses focalisées sur les savoirs, leur enseignement et leur apprentissage, envisagés de manière ternaire et indissociable. Les savoirs peuvent être disciplinaires, pluridisciplinaires ou interdisciplinaires, établis ou controversés, ou encore professionnels. Ils supposent une analyse épistémologique, transpositive et axiologique. Les phénomènes dans lesquels ils sont impliqués peuvent concerner l’éducation formelle ou non formelle, les « éducations à », ou encore les situations de formation. Ils sont constitutifs de situations didactiques à empans temporels variés, ayant pour enjeu des apprentissages de nature différente (conceptuel, méthodologique, argumentatif, …) dont la part concernant les interactions et les pratiques langagières ainsi que les dimensions proxémiques, peut être étudiée. Ces phénomènes s’inscrivent dans l’ici et le maintenant de la « classe », dans l’histoire, la culture et la société dans lesquels ils se développent et concernent des acteurs considérés de manière pluridimensionnelle.

 Deux objets particuliers sont concernés par les recherches liées à des préoccupations heuristiques, méthodologiques ou praxéologiques relevant de cette entrée thématique

  • les questions socialement vives qui mettent en jeu des savoirs controversés, interdisciplinaires et renvoient à des pratiques souvent à inventer, dans lesquelles l'éducation non formelle peut jouer un rôle. Les études menées concernent principalement les sciences, l’économie, ou encore l’ergonomie.
  • les pratiques ordinaires d’enseignement et de formation qui sont analysées sont relatives à des savoirs disciplinaires classiques (relevant notamment du français langue maternelle, des mathématiques, des sciences, des technologies, de l’EPS…) ou à des savoirs professionnels ; elles renvoient généralement à d’activités « ordinaires », même si elles peuvent relever quelquefois d’ingénieries didactiques ou de dispositifs particuliers comme l’alternance ; parce que la lecture et l’écriture sont à la base de la plupart des apprentissages scolaires, ces champs y occupent une place particulière.


 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page