• Manifestations scientifiques,

Soutenance de thèse de Jeanne Piccardi

Publié le 22 novembre 2022 Mis à jour le 22 novembre 2022
le 5 décembre 2022
9h00
Université Toulouse Jean Jaurès
5 allées Antonio Machado
31058 Toulouse 
Maison de la recherche
Salle D29
soutenance
soutenance

étier in-visible, métier in-dicible. Prévention pour la santé des agents de collecte des déchets : une recherche-intervention.

Thèse pour obtenir le grade de :

docteur de l'université en sciences de l'éducation et de la formation

Titre de la thèse :
Métier in-visible, métier in-dicible.
Prévention pour la santé des agents de collecte des déchets : une recherche-intervention.


de

Jeanne PICCARDI
 
Présentée et soutenue publiquement

Le lundi 5 décembre 2022 à 9h

Thèse dirigée par :
Jean-François MARCEL et Lucie AUSSEL

Jury
MM. Jean-François MARCEL, Université Toulouse - Jean Jaurès, Directeur de thèse
Mme Laurence ESPINASSY, Université Aix-Marseille, Rapporteure
Mme Patricia REMOUSSENARD, Université de Lille, Rapporteure
Mme Lucie AUSSEL, Université Toulouse - Jean Jaurès, Co-directrice de thèse
M. Dominique BROUSSAL, Université Toulouse Jean Jaurès, Examinateur
M. Joris THIEVENAZ, Université Paris-Est Créteil, Examinateur
M. François LEMOINE, Toulouse Métropole, Invité

Résumé :
Longtemps centrée sur une conception hygiéniste, individualisant le rapport au travail, la santé est perçue dans le monde professionnel comme un capital à maintenir. De fait, les actions de préventions se résument souvent à des prescriptions de bonnes pratiques. Au croisement de logiques éducative et politique, cette recherche-intervention, contractualisée avec une métropole dans le cadre d’une CIFRE, participe au questionnement de fond sur l’amélioration de la santé au travail. Cette démarche participative reliant les mondes académique et social, s’inscrit dans une triple visée - heuristique, praxéologique et critique. Ainsi, cette recherche-intervention s’attache à la fois à produire des savoirs co-construits sur les pratiques professionnelles et sur le développement du métier d’agent de collecte des déchets, et à accompagner la transformation des dispositifs de prévention pour la santé. S’attachant à décrire et à comprendre les phénomènes et arbitrages en situation, une recherche qualitative a été imaginée en deux temps. Tout d’abord un dispositif d’enquête centré sur la mise en récit des pratiques professionnelles a été mené auprès des agents de collecte, puis mis en débat au sein de groupes de travail pluridisciplinaires. À partir de cette analyse et des neufs dilemmes co-élaborés, des focus groups ont été animés afin d’explorer les dynamiques de développement du métier et ses empêchements. L’exploitation des éléments empiriques a été effectuée à l’aide d’analyses catégorielles thématiques. La lecture compréhensive des dynamiques sociales du métier met en évidence un déséquilibre du métier lié à un triple constat : la complexité et le peu de reconnaissance de la résolution de problème ; un appauvrissement du collectif professionnel ; une faible institutionnalisation du métier et une forte responsabilisation individuelle. Ces éléments nous ont amené à discuter des possibilités de développement du métier et à entamer une réflexion sur la formation métier-santé