• Manifestations scientifiques,

Soutenance de thèse de Caroline Marie Cavard

Publié le 30 octobre 2023 Mis à jour le 30 octobre 2023
le 11 décembre 2023
13h30
Université Toulouse Jean Jaurès
Maison de la recherche
D29
soutenance
soutenance

Le lien entre l'altérité et le sens de l'implication professionnelle chez les travailleurs sociaux en formation. Du théâtre-forum au théâtre-impliqué : "Vivre" l'altérité pour s'impliquer

Thèse pour obtenir le grade de :

docteur de l'université en sciences de l'éducation et de la formation

Titre de la thèse :
Le lien entre l'altérité et le sens de l'implication professionnelle chez les travailleurs sociaux en formation. Du théâtre-forum au théâtre-impliqué : "Vivre" l'altérité pour s'impliquer

de

Caroline Marie CAVARD
 
Présentée et soutenue publiquement

Le lundi 11 décembre 2023 à 13h30

Thèse dirigée par :
Dominique BROUSSAL et Michel LAC

Jury
 
  • M. Dominique BROUSSAL, Professeur des universités, Université Toulouse II Jean Jaurès     
  • Mme Maude HATANO-CHALVIDAN, Professeure des universités, Université de Strasbourg     
  • M. Gilles MONCEAU, Professeur des universités, CY Cergy Paris Université     
  • Mme Sabrina LABBE, Professeure des universités, Université Toulouse 2- Jean Jaurès     
  • Mme Véronique BEDIN, Maîtresse de conférences, Université Toulouse Jean Jaurès     
  • M. Richard WITTORSKI, Professeur des universités, Université de Rouen Normandie     
  • M. Michel LAC, Maître de conférences, Université Toulouse Jean Jaurès
  • Mme Charlène CHARLES, Maîtresse de conférences, Université Paris Est Créteil     

Résumé :
Cette thèse porte sur la professionnalisation des acteurs du travail social du point de vue de la formation initiale et continue. Dans ce contexte, nous nous intéressons particulièrement à la façon dont l’altérité influe sur la manière dont les acteurs du secteur s’impliquent professionnellement. Les origines de ce questionnement s’ancrent dans un partenariat de recherche avec des acteurs de la formation. Ils s’interrogent sur les améliorations qu’ils pourraient mettre en oeuvre dans les dispositifs de formation actuels qu’ils proposent à leurs publics. La question de la formation des travailleurs sociaux amène à interroger les problématiques que peut rencontrer le secteur, générées notamment par les transformations des modalités d’accompagnement des publics et les besoins et attentes des formés et des employeurs. Ces différentes transformations peuvent alors (re) mettre en question des dynamiques de sens pour les acteurs du travail social, érigé comme le fil rouge de cette recherche. Interroger le sens amène alors à considérer l’altérité comme facteur déterminant du sens. Dans l’objectif d’aborder ce questionnement, nous mobilisons le modèle de l’implication professionnelle de Mias (1998) : Sens/Repères/Sentiment de contrôle et les formes d’altérité intérieure, extérieure et épistémologique développées par Briançon (2019). Afin de réaliser notre étude, nous avons organisé cette thèse en deux parties. La première partie de la thèse est dédiée à la dimension heuristique de la recherche. La deuxième partie s’attache à mettre à l’épreuve les résultats produits, par la mise en oeuvre d’une démarche praxéologique en mobilisant la méthode du théâtre-forum. En termes de recueils de données, nous avons réalisé des questionnaires destinés à des directeurs et directrices d’établissement et à des professionnels exerçant dans les secteurs sociaux, médico-sociaux et sanitaires.
Aussi, dans le cadre de focus groups, nous avons interrogé différents acteurs : des étudiants éducateurs spécialisés, moniteurs éducateurs et accompagnants éducatifs et sociaux, des professionnels intérimaires et des formateurs. Cette recherche met en évidence que le sens de l’implication professionnelle pour ces trois types d’acteurs (étudiants, professionnels intérimaires et formateurs) est caractérisé en fonction des formes d’altérité extérieure, intérieure et épistémologique. Cette caractérisation offre l’opportunité d’identifier alors la nature actuelle de l’implication professionnelle de ces acteurs. Aussi, la perspective praxéologique de cette thèse met en avant que la méthode du théâtre-forum, mobilisée dans le contexte d’un dispositif de formation, peut être considérée comme une opportunité de mise au travail des questions d’altérité et d’implication professionnelle chez les étudiants en travail social.
 
Mots clefs : Professionnalisation, travail social, implication professionnelle, altérité, théâtre-forum